A la une

  1. Offres d'emplois, Offres de stages et propositions de thèses

    Consultez ici les offres d'emplois (contrat doctoraux et post-doctoraux) en cours :

  2. Harmonisation des sources d'aérosols organiques à l'aide d'ensembles de données de 22 ACSM/AMS

    L'aérosol organique (OA) est un composant clé des particules totales submicroniques (PM1), et une connaissance approfondie des sources d'OA à travers l'Europe est cruciale pour atténuer les niveaux de PM1. L'Europe dispose d'une infrastructure de recherche sur la qualité de l'air bien établie à partir de laquelle des ensembles de données d'un an utilisant 21 moniteurs de spéciation chimique d'aérosols (ACSM) et 1 spectromètre de masse d'aérosols (AMS) ont été recueillis au cours de la période 2013-2019. Il comprend 9 sites non urbains et 13 sites urbains.

  3. Du silicone pour sonder la qualité des eaux

    L’activité humaine entraîne le rejet dans les eaux de milliers de micropolluants, classés dangereux pour l’homme et l’environnement. Leur mesure par prélèvement ponctuel ne fournit qu’un cliché instantané de la qualité de l’eau et manque les contaminants à teneurs faibles ou sporadiques. Des chercheurs du Laboratoire de Chimie de l’Environnement ont montré que l’échantillonnage passif sur des feuilles de silicone, déployées dans l’eau pendant quelques semaines, est une alternative novatrice et pertinente pour rechercher les paraffines chlorées, qui regroupent plus de 5 000 molécules réglementées dans les eaux.

  4. Faire la lumière sur les aérosols arctiques en hiver : campagne de mesure en Alaska

    La formation des aérosols secondaires (sulfate, nitrate, organiques) dans les conditions froides et sombres de l’Arctique en hiver et au début du printemps est très mal comprise. Le rôle de la dynamique de la couche limite arctique qui piège les particules près de la surface lorsque les conditions sont stables n'est pas clair non plus. Ces lacunes dans nos connaissances nous empêchent de simuler correctement les aérosols de fond qui forment le « Arctic Haze » ou « brume arctique » et ceux produits par les émissions locales telles que la combustion de bois et de combustibles fossiles.

  5. Une méthode transportable pour l’analyse des polluants hydrocarbures dans les sols
  6. Campagne de grande envergure autour du port de Marseille

    Un navire d'observation, des drones renifleurs, des laboratoires mobiles, des microcapteurs : une campagne d'observations intensive se déroule autour du port de Marseille pour mieux connaître la contribution des navires à la pollution de l'air.

    Dans le cadre du projet européen SCIPPER, une campagne de mesures se déroule du 6 au 9 juillet à bord d'un bateau situé autour du port de Marseille. L'objectif ? Comparer les émissions des oxydes de soufre et d'autres polluants avec la campagne de mesures qui a été réalisée en 2019, avant la mise en place de la nouvelle réglementation.

  7. Concours CGENIAL

    La classe de 3ème 5 du collège Pesquier de Gardanne vient de remporter la finale académique du concours CGénial ! Leur projet sur la restauration écologique des sols pollués a su convaincre le jury. Leur recherche a été accompagnée par Pascale Prudent du Laboratoire de Chimie de l’Environnement (LCE) d’Aix-Marseille Université. 

  8. Impact des rejets de chlore en mer

    Les résultats, conclusions et perspectives du projet de recherche FOS-SEA (ANR-16-CE34-0009) ont été présentés au grand public le jeudi 24 juin 2021. Cette réunion de restitution a débuté par la projection d'un documentaire de 26 minutes qui a permis d’illustrer et de visualiser l’ensemble des travaux de recherche qui ont été menés durant 4 ans sur le suivi des rejets d’eaux chlorés dans le Golfe de Fos, leur devenir dans les différents compartiments de l’environnement (eau, air, sédiments, oursins, moules, poissons), et leur toxicité.

Pages

Publications