Get Adobe Flash player




MicroPolluants Organiques (MPO)


Caractérisation, occurence et transfert des micropolluants organiques


Dans cet axe l'équipe MPO focalise la plus forte activité de développement de méthodes analytiques. Les approches abouties et en projet englobent le prétraitement/extraction de l’échantillon (HS, SPME SBSE, SPE en ligne, ASE) et l’analyse instrumentale, en reposant pour l’essentiel sur des techniques chromatographiques (GC et LC) couplées à la spectrométrie de masse tandem, ainsi que les aspects d’échantillonnage (calibration et utilisation d’échantillonneurs passifs MESCO, POCIS, LDPE). En cohérence avec une approche « green analytical chemistry », les développements de méthode sont orientés vers des techniques sans solvant, en ligne et automatisées. Les développements de méthodes sont d’ailleurs valorisés aussi bien dans l’axe 1 que dans l’axe 2. Le renouvellement du parc analytique de spectrométrie de masse (HS-TRAP GS-MS, pyr-GC-MS/MS (QqQ) et LC-MS/MS hybride haute résolution QqTOF), a pu être réalisé de 2010 à 2012 grâce à des financements régionaux, nationaux et Européens et permettra de réaliser les projets en cours sur les deux axes thématiques.

Etude des processus de transformation des micropolluants organiques

Une fois émis dans l’environnement, les micropolluants organiques se transforment, que ce soit au travers de mécanismes naturels ou « anthropiques » dans les procédés de traitement des eaux et de rémédiation des sols contaminés et vont générer, dans les milieux aquatiques, un ensemble de produits de transformation (TPs) potentiellement toxiques pour les organismes exposés. Il apparait nécessaire, vu le nombre de substances bénéficiant d’une mise sur le marché (> 100000 en Europe) de développer des outils méthodologiques capables de prédire les voies de transformation des contaminants organiques et les cinétiques associées sur la base de leurs structures chimiques et d’autre part, celui d’évaluer l’influence de la variabilité des conditions environnementales sur l’importance de ces transformations. Le développement de tels modèles prédictifs requiert la compréhension à l’échelle moléculaire d’un certain nombre de mécanismes tels que les réactions chimiques, les réactions photochimiques et les réactions de transformation biologiques. Il s’agira donc dans un premier temps, d’approfondir les mécanismes moléculaires de ces trois derniers processus de transformation par la mise en oeuvre d’expérimentations en microcosmes aquatiques pour la détermination expérimentale des lois cinétiques et des voies de transformation des contaminants organiques et de vérifier dans un deuxième temps, l’importance environnementale de ces mécanismes de transformation par la détermination des niveaux d’occurrence des TPs dans les milieux aquatiques.